Association Européenne
de Psychanalyse

NEWS


Nulle part au monde il n'y a de diplôme de psychanalyste

Définition que donne Jacques Alain Miller, dans le "Prologue de Guittrancourt" et dont nous reproduisons ci-dessous un extrait :

"Nulle part au monde il n'y a de diplôme de psychanalyste. Et non pas par hasard, ou par inadvertance, mais pour des raisons qui tiennent à l'essence même de la psychanalyse. On ne voit pas ce que serait l'épreuve de capacité qui déciderait du psychanalyste, alors que l'exercice de la psychanalyse est d'ordre privé, réservé à la confidence que fait le patient à un analyste du plus intime de sa cogitation. Admettons que l'analyste y réponde par une opération, qui est l'interprétation, et qui porte sur ce que l'on appelle l'inconscient. - Cette opération ne pourrait-elle faire la matière de l'épreuve ?-
D'autant que l'interprétation n'est pas l'apanage de la psychanalyse, que toute critique des textes, des documents, des inscriptions, l'emploie aussi bien. Mais l'inconscient freudien n'est constitué que par la relation de parole que j'ai dite, ne peut être homologué en dehors d'elle, et l'interprétation psychanalytique n'est pas probante en elle-même, mais par les effets, imprévisibles, qu'elle suscite chez celui qui la reçoit, et dans le cadre de cette relation même. On n'en sort pas [ ]".

Jacques Alain Miller


Qui sommes nous    Formation     Articles      Membres
Forum    Adhésions     Contacts     Liens    Home    Bienvenus