Association Européenne
de Psychanalyse

NEWS


Les psychiatres seraient-ils meilleurs que la psychiatrie dont ils se servent?

Le philosophe Immanuel Kant, entre la fin du XIII et le début du XIX siècle, soutenait que «les médecins de l’âme croient découvrir de nouvelles maladies toutes les fois qu’ils inventent de nouveaux noms».

Après plus d’un siècle, un autre philosophe et épistémologiste, Ludwig Wittgenstein, augmentait la dose: «La psychiatrie est cette science faite de méthode expérimentale et de confusion conceptuelle».

Ces citations ont été reprises récemment par Umberto Galimberti qui rappelle que «la psychiatrie est une "iatrie", c’est à dire une pratique médicale, mais pas une "logie", c’est à dire un savoir constitué sur des bases conceptuelles claires» (La Repubblica, D, 25 Juillet 2009 p. 138).

Or, devrions-nous changer d’avis, si ce n’est sur la psychiatrie, du moins sur les psychiatres? Dans le vidéo pris de You tube et dont nous avons publié le link sur notre site sur signalement de notre collègue et Conseiller Scientifique le prof. Thomas Szasz, il semble qu’un échantillon représentatif de psychiatres soit parfaitement conscient des limites de leur soit disant «science». En effet, ils admettent (non sans un certain embarras) qu’il n’existe aucun genre de test physique ou biologique apte à diagnostiquer la maladie mentale. Ils admettent aussi, avec autant de candeur, qu’il n’existe aucune cure expérimentée efficace pour ce qu’ils nomment des pathologies mentales.

 Les psychiatres seraient-ils donc meilleurs que la psychiatrie dont ils se servent?

Angelo Conforti

Fidenza, 13 janvier 2010


Qui sommes nous    Formation     Articles      Membres     Projets   
Psychanalyse et culture   Forum    Adhésions     Contacts     Liens    Home    Bienvenus

webmaster: Angelo Conforti